Neomansio

En cas de décès

La famille du défunt, soucieuse de respecter les dernières volontés de la personne, s’occupe de procéder aux funérailles. Elle connaît les désirs de ce parent :

  • soit par les affirmations qu’il a posées,
  • soit par son testament,
  • soit par sa déclaration de volonté.

La loi belge prévoit que tous les décès doivent être constatés par un médecin.

Si votre proche décède à l'hôpital, ce constat est automatiquement effectué par un médecin de l'hôpital. Il établit une attestation médicale qui mentionne la date, l'heure et la cause du décès.
S'il décède à la maison, vous devez appeler un médecin. Il constatera le décès et rédigera l'attestation de décès.

En maison de repos, le personnel de cet établissement appellera un médecin qui se chargera de faire l'attestation. Dès le moment où le décès est constaté, le corps peut être déplacé.

Si votre souhait ou celui du défunt est que l'on procède à une crémation, une deuxième attestation médicale sera nécessaire. En général, c'est l'entreprise de pompes funèbres qui se charge des démarches.

Lorsque survient le décès, la personne chargée de pourvoir aux funérailles a l’entière liberté de choisir un entrepreneur de pompes funèbres si le défunt ne l’avait déjà fait. Aucune institution, aucun home, aucune autorité ne peut vous obliger à prendre un entrepreneur de pompes funèbres que vous n’avez pas librement choisi.

L’entrepreneur s’occupe de la fourniture du cercueil, de la gaine, et accomplit généralement en compagnie d’un membre de la famille ou d’un proche les démarches nécessaires aux services de l’Etat civil et des Sépultures ainsi qu’auprès d'un des deux centres funéraires de Neomansio pour les réservations et la personnalisation éventuelle de la cérémonie (choix des musiques, poèmes...). Il contactera également les officiants religieux ou laïcs. 

Pour une meilleure organisation de la cérémonie, chaque entrepreneur possède notre recueil de musiques ainsi qu’un choix de textes pouvant être lus par un membre de la famille ou un ami.

En pratique, c'est l'entrepreneur de pompes funèbres qui fait la déclaration, pour le compte de la famille, à la commune du lieu du décès ainsi qu'à la commune où aura lieu l'inhumation ou la crémation.

Votre présence n'est pas nécessaire.

Suite à cette déclaration, la commune établira un extrait d'acte de décès. Vous aurez besoin de plusieurs copies de cet acte, notamment pour la banque, les compagnies d'assurances, la mutualités et le notaire.

Le don d'organes

Selon la loi belge, le don d'organes est automatique : les médecins peuvent, dans le respect des procédures prévues, prélever les organes de toute personne décédée qui ne s'y était pas expressément opposée de son vivant.

Un tel refus doit avoir été enregistré auprès de l'administration communale.

Avant tout prélèvement d'organe, chaque hôpital vérifiera dans le registre national si le défunt s'est opposé au don d'organes.

Le don de son corps à la science

C'est seulement si le défunt a clairement exprimé la volonté que sa dépouille pourra être confiée à une institution universitaire.

Dans ce cas, il conviendra de prendre contact (par téléphone) le plus vite possible avec les services compétents de l'université. Le corps doit toujours être transféré à l'université dans les 48 heures suivant le décès.

L'entrepreneur de pompes funèbres fera le nécessaire pour organiser ce transport. Vous pouvez malgré tout prévoir une cérémonie d'adieu, mais sans la présence du corps du défunt. On a souvent recours alors à une ou plusieurs photos.

A l'issue des travaux universitaires, le défunt sera inhumé de façon traditionnelle ou une crémation sera organisée. La famille doit payer tous les frais de mise en bière, le transport de et vers l'université ainsi que la cérémonie d'adieu éventuelle et les frais d'enterrement ou de crémation.